◊ L’arbre à palabres

Symbole de démocratie

« Il était une fois ». Sagesse des savanes, proverbes des forêts,
patience des déserts, les contes africains multiples et multiformes
enseignent le bestiaire, les relations humaines, le fantastique,
le merveilleux les esprits, le bon sens, la justice, la morale..
Ils racontent l’Afrique séculaire et urbaine.

L’Arbre à palabres est souvent gigantesque tel que le fromager. Ses racines en lames émergent au dessus du sol et servent parfois de bancs ombragés propices aux discussions d’ou son nom. Chaque village a désigné son “arbre à palabres” qui est le point de rencontre et sous-lequel le chef et le sorcier tiennent leurs réunions.

L’Afrique a ses coutumes et ses traditions, et le débat sur la démocratie doit être éclairée à partir de celles-ci. L’Arbre à palabres et la place du village sont des lieux privilégiés pour l’oxygénation de la société à travers des échanges et des débats d’une rare intensité et donc la palabre est importante.

Directement lié à la tradition orale, la palabre est en effet un acte social que le village se doit de maîtriser autant qu’un art. Les Anciens du village se réunissent sous l’arbre à palabres lorsqu’il faut se consulter pour prendre une décision. Si un problème surgit dans le village, les réunions sous l’arbre sont annoncées au moyen d’un tam-tam ou un jour de marché, de sorte que tout le monde puisse participer à la discussion.

Pour se passer la parole, on utilise le bâton de palabres qui régularise le temps de parole pour chaque interlocuteur.

Laisser un commentaire