● Le bac à sable

Il y a en chacun de nous,un enfant qui sommeille.

Le bac à sable, bonheur de l’enfance au coeur de l’innocence.
certains d’entre nous n’en sortent jamais vraiment.

Teddy Bear

Le monde est divisé en deux zones :
celle avec des Teddy bears et celle sans.
Chacune trouve l’autre un peu bizarre.
(Jenny de Vries)

Nous avons tous eu des Teddy bears.
D’ailleurs j’ en ai toujours un.
Vieux comme hérode
mais plein de souvenirs de
ma tendre jeunesse.


L’histoire de l’ours en peluche.

En Novembre 1902, le président Théodore Roosevelt part
se changer les idées à la chasse dans le Mississipi.
En refusant de tirer sur un ourson, il a fait la Une des
quotidiens. Inspiré par cette histoire, un confiseur
fabrique alors des petites peluches en ours pour décorer
sa vitrine. Devant le succès, il ferme boutique et fonde
son entreprise de jouets. Teddy (Théodore) Bear est né.


Paroles d’enfant

Quand les sages sont au bout de leur sagesse,
il convient d’écouter les enfants.
(Bernanos, Georges)

L’eau potable est celle que l’on peut mettre dans un pot.

Les devoirs conjugaux sont les verbes que la maîtresse nous donne à conjuguer.

L’oiseau migrateur est appelé ainsi car il ne peut se gratter que la moitié du dos.

Napoléon était un dictateur parce qu’il dictait beaucoup de lettres.

Conjugue le verbe de ton choix au futur et à l’imparfait :
je futurerai, tu futureras…
j’imparfaitais, tu imparfaitais……

Émilie aime bien la soupe de « Petits ronds » au lieu de potiron.

Maman ira voir le « pepsichologue » demain !

L’horticulture est la culture des orties (aïe!)

Moi, je sais compter jusqu’ à Z !

J’ai mis la poubelle à la poubelle !

J’ai plus d’encre à mon crayon de bois !

On va aller voir la caverne des pompiers.

Une clôture, c’est pour pas que les voisins se mélangent.

Je suis allé au zoo des poissons au Croisic.

L’escargot voudrait sortir de sa maison, mais il peut pas ouvrir la porte!

Un moissonneur est un monsieur qui sonne beaucoup.

Le poivre, c’est du sel qui pique.

J’avais mal aux yeux, alors ma maman m’a emmené chez le dentiste pour les yeux.

« Oh maman regarde : Un homme en chocolat ! »

Le printemps, c’est quand la neige fond et qu’elle repousse en gazon.

Je me suis fait mal en tombant. Le médecin m’a fait des points de futur.

Laisser un commentaire